Comment bien choisir son matériel de pêche à la carpe ?

Comment bien choisir son matériel de pêche à la carpe ?

Se lancer dans la pêche à la carpe signifie faire des choix. Beaucoup d’entre eux concernent les filets, cannes, moulinets et tout le reste. Savoir ce dont vous avez besoin et prendre des décisions intelligentes sur quel modèle de matériel de pêche à la carpe choisir peut être difficile.

Un compromis est toujours nécessaire avec le matériel de pêche et vous obtiendrez beaucoup plus de plaisir à pêcher la carpe avec un matériel bien équilibré. Si vous souhaitez sélectionner le matériel idéal pour réussir la pêche à la carpe, faites de ce guide une mini boussole.

Choisir la bonne canne de pêche à la carpe

Répartie en trois principales catégories, l’action des tiges est un meilleur indicateur pour bien choisir votre canne de pêche à la carpe.

Les cannes à action traversante

Ce sont les modèles de rêve pour pêcher la carpe, car vous n’avez pas besoin d’ajuster en permanence l’embrayage ou le contrevent. Une canne à cation traversante minimise alors les risques de traction de crochet et vous offre une coulée avec précision à courte distance.

Elle n’est cependant pas un bon choix si vous avez besoin de lancer à distance ou si vous pêchez dans des eaux herbeuses ou agitées.

Les tiges à action semi-rapide

Encore connues sous le terme de cannes à action moyenne, celles-ci ont une action progressive. La plupart des cannes à carpe sont construites pour avoir cette action. Une canne semi-rapide lance avec précision des sacs d’appâts petits et moyens en fonction de sa courbe de test.

Les cannes à action rapide

Ces cannes de pêches sont les meilleures pour les lancers à portée extrême ou longue durant les parties de pêche à la carpe. Mais nécessitent une bonne technique de lancé pour réaliser leur plein potentiel. Elles sont meilleures lors de la coulée de poids plus lourds.

Cependant, choisir une canne de pêche à la carpe de ce modèle peut créer un plus grand risque de traction du crochet ou de rupture du crochet et nécessite un bon contrôle de l’embrayage.

Bien choisir ses moulinets pour la pêche à la carpe

La majorité de la pêche est effectuée à l’aide de bobines fixes qui sont dotées d’un embrayage pour régler le niveau de tension de la bobine avec le bras de balle engagé. La bobine libre est quant à elle un embrayage supplémentaire qui peut être engagé pour laisser la ligne s’écouler librement.

Mais avec un simple tour de la poignée de la bobine ou un coup du levier de bobine libre, la tension d’embrayage normale est réappliquée à la bobine. Ce modèle évite à votre canne de se retrouver dans le lac et est probablement le plus populaire.

Pour vous assurer d’avoir suffisamment de fil sur votre bobine pour la taille de carpe que vous pêchez, un grand moulinet à grande fosse à bobine est la réponse. Ces bobines ont un engrenage plus lent et des poignées de bobine plus longues, ce qui leur donne une capacité de récupération très puissante.

Bien sélectionner sa ligne pour la pêche à la carpe

Il existe deux principaux types de lignes de pêche disponibles : monofilament et fluorocarbone. La première est résistante à l’abrasion, souple, préétirée, colorée et flottante.

La ligne de fluorocarbone est généralement plus épaisse et plus dure –cela peut rendre la ligne plus difficile à couler à distance. Si vous pêchez de près ou même à mi-distance, vous n’allez rencontrer aucun problème.

Conclusion

Vous l’aurez sans doute compris, la pêche à la carpe nécessite un éventail d’engins parmi lesquels les cannes, les bobines et la ligne. Quel que soit leur niveau de complexité, gardez à l’esprit que pour choisir le meilleur matériel de pêche à la carpe, la préparation est importante.

Ce n’est que comme cela que vous pouvez vous assurer d’obtenir le bon kit pour le travail sans trop dépenser pour des achats malavisés. Une fois que vous avez sélectionné un ou deux sites, essayez de comprendre les caractéristiques du lac. Ce peut par exemple être sa taille, la taille de la carpe que vous espérez attraper et le caractère malpropre ou accrocheur du cours d’eau.